dimanche 1 juillet 2018

Tomato Burger.

Ce vendredi, nous étions un groupe de blogueurs et journalistes, à prendre le train pour aller visiter Frédéric DIOT, un maraîcher, producteur de tomates  sous serres, culture hors-sol dans la région de Rennes.
Le but premier d'une serre est de protéger les semis et les  plants de la température extérieure  lors des périodes de froid ou de mauvais temps. Elle peut aussi  s'avérer utile en été pour apporter un surplus de chaleur aux légumes très sensibles à la fraîcheur ou qui demandent plus de soleil et de chaleur comme le  poivron, le  piment,  ou la tomate...Elle peut aussi constituer une barrière avec l'extérieur évitant ainsi la présence de certains insectes ou autres bestioles  comme les escargots, les limaces,  les chenilles, ou les mouches...
La culture hors sol appelée aussi hydroponie  ou hydroculture, développée en premier par les Hollandais, (car peu de terres cultivables) consiste  à accélérer le processus de maturation de tous les végétaux (fruits, légumes, plantes fleuries, arbustes etc.).
Les végétaux sont cultivés dans des substrats autres que la terre de culture : il peut s'agir d'un sable inerte, de matières d'origine volcanique, de fibres de coco ou de la laine de roche. L’irrigation se fait par le biais de nutriments indispensables à la croissance des différents végétaux.
Avec ce mode de culture, il n’est plus question de respect des saisons, puisqu’on peut produire fruits ou légumes toute l’année.
Avec ce mode de culture à grande échelle, c’est la mort certaine de la culture traditionnelle.
Revenons à notre visite : Notre hôte, Frédéric DIOT possède 2 serres à taille humaine dans lesquelles il cultive des tomates à l’ancienne et en grappes. 
Il fait partie de Solarenn, une coopérative de maraîchers  à taille humaine qui existe depuis 70 ans et qui regroupe une 30aine de producteurs.
Ses membres pratiquent une agriculture raisonnée qui respecte l'environnement :
Protection biologique intégrée pour atteindre l'objectif de zéro pesticides.
Gestion de l'énergie et des déchets.
Recours aux énergies renouvelables.
Pollinisation naturelle.
Solarenn possède un cahier de charges très strict mais ne peut actuellement bénéficier du logo Biologique car la culture est hors sol (suite dans un prochain article).
Les 2 premières règles à pratiquer  pour bénéficier d’une tomate qui a du goût : la cueillette à maturité et jamais de passage par le froid.
Si vous avez la chance d’avoir des tomates de qualité, surtout ne les mettez pas au réfrigérateur. Elles se conserveront moins longtemps mais garderont leur saveur.
L’ennemi premier de la tomate est le froid.
Pour mon 1er test avec ces tomates bretonnes, cueillies sur place et non réfrigérées, j’ai choisi de faire un tomato burger avec une « cœur de bœuf ». Cette  tomate était tellement grosse et charnue que j’ai eu du mal à la finir.
Avantage : cuisson courte  d’accord, mais la tomate a tenu le coup  et ne s’est pas effondrée car trop gorgée d’eau.



INGRÉDIENTS :
P/4 pers.
300 gr de bœuf ou de veau hachée
4 tomates Cœur de bœuf
2 oignons
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à café de cumin en poudre
3 pincées de piment d’Espelette
1 œuf
4 tranches fines de cheddar (ou Reblochon ou Morbier ou Comté…)
Quelques feuilles de salade
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à café d’herbes de Provence
Sel.
Accompagnement :
Une salade verte.
Quelques pommes de terre.



PRÉPARATION :
Epluchez les pommes de terre.
Coupez-les en tranches.
Faites-les cuire dans une eau salée, démarrage à froid.
Égouttez.
Faites-les dorer des 2 côtés dans une huile d’olive chaude.
Égouttez sur du sopalin.
Préchauffez le grill du four.
Lavez et essuyez les tomates.
Coupez-les en 2.
Salez chaque moitié.
Retournez les tomates sur un plat creux afin qu’elles dégorgent.
Lavez et pelez les oignons.
Émincez-les.
Chauffez l’huile dans une poêle.
Ajoutez les oignons.
Faites-les dorer.
Réservez.
Mettez la viande, le cumin, l’œuf, le piment, le sel et les herbes aromatiques dans un saladier.
Mélangez.
Façonnez entre vos mains (humides) 4 steaks d’un diamètre légèrement inférieur aux tomates.
Faites cuire les steaks 2 min environ de chaque côté.
En parallèle, disposez sur une plaque allant au four les 4 moitiés inférieures des tomates.
Posez dessus une tranche de fromage.
Ajoutez les steaks quand ils sont cuits, une couche d’oignons, une 2ème couche de fromage et une feuille de salade.
Arrosez de quelques gouttes d’huile d’olive.
Recouvrez de la moitié supérieure des tomates.
Enfournez sous le grill quelques minutes, le temps que le fromage fonde.
Servez sans attendre.


DÉGUSTEZ.



9 commentaires:

  1. j'aime bien ta recette !!
    Je te souhaite une bonne semaine. Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Recette originale. J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  3. j'en ai déjà fais, c'est un régal!!!! bisous

    RépondreSupprimer
  4. Extra ta tomate bretonne en version burger :)

    RépondreSupprimer
  5. Quelle belle recette! J'adore cette idée bien savoureuse. Bises. Sylvie.

    RépondreSupprimer
  6. Hum excellent cela doit être un délice
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  7. Très gourmand.
    A+
    Caroline.

    RépondreSupprimer
  8. une bonne idée cet hamburger de tomate ! je retiens ! bonne journée bises

    RépondreSupprimer
  9. Uno dei miei burger preferiti!!!! Complimenti

    RépondreSupprimer

Merci de ta visite et grosse bise.