vendredi 3 juin 2016

Risotto de Seiche et Crevettes au Miel et au Gingembre (en conserve Hutchinson).

La semaine dernière, j’ai assisté à un atelier où le maitre mot était la conservation.
Nous étions 10 blogueurs et non blogueurs pour cuisiner des plats sucrés et salés destinés non pas à la consommation sur place comme d’habitude mais à mettre dans des bocaux et à ramener chez nous.
Avec le chef Hugues, nous avons cuisiné ensemble un risotto à l’encre de seiche et ses crevettes au miel et au gingembre.
En deuxième partie de la soirée, nous avions réalisé, en duo et en battle, une recette proposée par le chef : Gratin dauphinois, couscous au poulet, sauce curry et légumes, gratin de fenouil et un trèfle aux framboises.
Ces recettes ont été bien sûr mises en bocal mais goûtées sur place et notées.
Plus que les recettes récompensées ou les prix attribués, ce qui m’a le plus plu dans cette soirée était le fait de cuisiner des plats finis à conserver sur du long terme.
J’avais l’habitude de faire des confitures, de mettre des fruits et des légumes en conserve mais jamais de plats finis comme un risotto ou un gratin dauphinois. 
Autre avantage de ces conserves : avoir des repas faits maison fins prêts pour des invités arrivés à l'improviste, faciles à transporter pour un pique nique ou pour un déjeuner sur le pouce.
Pour nos conserves, nous avions utilisé des rondelles Hutchinson dont je vous ai déjà parlé ici et ici.
Ces rondelles orange font tellement partie de nos habitudes culinaires qu’on ne s’interroge même plus sur leur origine.
Hutchinson, du nom de son fondateur d’origine écossaise (19è siècle), est une maison totalement française, installée depuis toujours à Montargis.
Hutchinson fabrique et commercialise des produits issus de la transformation du caoutchouc, destinés principalement aux industries automobile et aérospatiale. 
Nos rondelles orange ne sont qu’un petit rayon de ses productions.
Sa dernière innovation en matière de rondelles est la rondelle easy : étanche, hygiénique, facile à ouvrir et à utilisation unique. 
A l’atelier, nous avions stérilisé les bocaux et rondelles avant utilisation et après remplissage.
Vu le temps imparti, la 2ème stérilisation avec bocaux pleins et fermés n’a duré que 10 min.
Le chef nous a conseillé de consommer une semaine après. Je l’ai fait 10 jours après. Mon risotto était toujours aussi moelleux et le plat délicieux.
Pour une conservation plus longue, il nous a conseillé une stérilisation de 45 min.
Pour combien de temps, on ne pourrait le préciser pour le moment. Il faut tester et voir.
Si quelqu'un a des précisions, je suis preneuse.

INGRÉDIENTS :
P/4 pers.
400 gr de crevettes roses
20 gr d’ail frais
25 ml d’huile d’olive
100 ml de vin blanc (ou de l'eau avec une pointe d'acidité comme le vinaigre ou le citron)
20 gr de crème liquide entière
4 gr d’encre de seiche 
½  botte de coriandre fraîche
100 gr de Parmesan
25 gr de Kub’or
200 gr de riz Arborio
150 gr de St Môret
150 gr d’oignons hachés
Poivre blanc moulu
400 gr d’eau.


PRÉPARATION :
Stérilisation : 
Afin de stériliser, il est important d’utiliser des matériaux très propres donc : 
Commencez par enfourner les bocaux propres dans un four à 150 °C pendant 10 min et débarrassez. 
Après remplissage des bocaux,  fermez-les de façon hermétique. 
Mettez-les dans un bain d’eau bouillante pendant 10 min ou 45 min.
Le bouillon :
Séparez les chairs de crevettes du cartilage.
Enlevez le boyau noir qu’on trouve le long du dos de la crevette.
Faites chauffer de l’huile d’olive dans une marmite.
Faites bien colorer la gousse d’ail.
Ajoutez les carapaces et têtes des crevettes
Faites dorer jusqu’à caraméliser le fond en mélangeant sans arrêt.
Déglacez au vin blanc.
Mouillez d’1/2 L d’eau.
Laissez bouillir 25 min.
Mettez le contenu dans un robot.
Mixez le tout.
Filtrez au chinois ou à travers une passoire.
Réservez.

Le risotto :
Épluchez l’oignon.
Ciselez-le.
Épluchez l’ail.
Écrasez-le.
Faites chauffer l’huile dans une casserole.
Faites suer l’oignon et l’ail.
Ajouter le riz rond.
Nacrez en mélangeant avec une spatule.
Remuez bien sur les bords.
Déglacez avec le fond de crevettes.
Ajoutez l’encre de seiche.
Alimentez progressivement avec le fond de crevettes jusqu’à cuisson complète.
Crémez.
Ajoutez le fromage afin d’épaissir et apporter une consistance onctueuse.


Les crevettes :
Épluchez le gingembre.
Ciselez la coriandre fraîche.
Mettez les bocaux dans un four à 150 °C pendant 10 min afin de les stériliser (ou 10 min dans une eau bouillante).
Faites frire le gingembre haché dans de l’huile.
Ajoutez une cuillère de miel.
Mélangez.
Ajoutez les crevettes dans la poêle.
Mélangez.
Vérifiez l’assaisonnement.
Ajoutez la coriandre fraîche.
Répartissez le risotto dans les bocaux.
Plongez-les dans une eau bouillante pendant 10 min pour une consommation à court terme ou 45 min pour plus long terme.
Retirez.
Mettez à refroidir.
Rangez.


 DÉGUSTEZ au moment voulu.

7 commentaires:

Maria Bruna Zanini a dit…

Buonissimo e interessantissimo! Bravaaaa! Mi annoto subito tutto per farlo al più presto! Grazieee
Ti abbraccio
ciaooo

Merchi a dit…

Es un plato diez!! y la presentación en los tarros erméticos es preciosa, me gusta mucho Nadji.

Besos y feliz fin de semana.

LA COCINERA DE BÉTULO a dit…

Un atelier très intéressant.
J'adore le riz noire avec les fruits de mer.
Bon week-end!!

Aux délices du palais a dit…

J'adore ce genre de plat fan de sucré salé je ne peux qu'adhérer. Bises.

Assia a dit…

Sympa de se retrouver pour concocter de belles et savoureuses recettes.

omothermix.com a dit…

Un recette originale pleine de saveur. A tester.

Messergaster a dit…

les couleurs sont magnifiques! le rose des crustacées.. le noir du riz... J'aime !